Birmanie

Fillette birmane et tanaka, <a href=

side effects temples de Bagan, store Birmanie” width=”401″ height=”267″ /> Fillette birmane et tanaka, no rx temples de Bagan, Birmanie

Aperçu général du pays

La Birmanie est restée isolée durant près de 60 ans, et en particulier depuis le coup d’état de 1988 qui vit la junte accéder au pouvoir, rebaptisant le pays  « Myanmar ». Une ouverture semble s’amorcer avec la libération de la leader démocrate Aung San Suu Kyi et son élection au parlement en 2012. Le pays bénéficie d’une certaine médiatisation, et la destination le vent en poupe auprès des voyageurs.
La Birmanie est le pays le plus vaste d’Asie du Sud Est. Le pays compte un peu plus de 54 millions d’habitants. Sept peuples principaux (Birmans, Shans, Môns, Karens, Arakanais, Rohingas, Kachin) regroupent 135 sous-groupes ethniques avec chacun leur dialecte, leurs particularités, leur histoire. Ils forment près d’un tiers de la population et occupent plus de la moitié du territoire. Le peuple Rohingas (vivant principalement dans l’Etat d’Arakan au sud-ouest du pays) vit actuellement une tragédie car rejeté du reste de la population. Leur situation est très critique et aucune issue n’est perceptible.
Le « pays aux milliers de pagodes » est très peu industrialisé, la population est essentiellement rurale. Encore peu ouverte, la Birmanie conserve son mode de vie traditionnel, guidé par une grande ferveur bouddhiste. Le contraste avec les pays voisins donne l’impression d’une carte postale immuable dans le temps… Une destination encore très authentique et une population extrêmement accueillante et avide de contact sont au rendez-vous.
Les infrastructures touristiques sont encore insuffisantes face à l’engouement soudain pour cette destination. Les hébergements ainsi que les guides qualifiés sont notamment en nombre insuffisants. Il convient donc d’organiser les séjours plusieurs mois à l’avance afin de pouvoir en garantir la qualité.

Chars à boeufs typiques de la campagne du Myanmar

Chars à boeufs typiques de la campagne du Myanmar

Quelques données clés :

• Superficie : 676 000 km2
• 54 millions d’habitants
• Capitale admnistrative : Naypyidaw
• 137 minorités ethniques !
• Langue : Birman et nombreux dialectes
• Religion : bouddhisme (90%) et croyances animistes, catholiques et musulmans (4%)

Infos pratiques

Visa à faire obligatoirement avant votre départ

Passeport valide plus de 6 mois après la date de retour

Monnaie : le Kyat  (1 € = 1330 kyats ;  1 USD = 978 kyats)

Vaccins : pas de vaccins obligatoires – DTP, hépatite A et B conseillés (demandez conseil à votre médecin)

Décalage horaire : été : +5h30 ; hiver : +6h30

Langues : Birman et multiples dialectes – français et anglais fréquents en ville

Vol international : 750 à 950 €

Electricité : 220 V (un adaptateur peut être utile)

Tour d’horizon des sites et activités

Le nord
• Bagan
• Les villes royales autour de Mandalay
• L’état Shan et le lac Inlé

Le Sud
• Rangoon, la capitale
• Les plages (Ngapali, Chaung Tha…)
• Le rocher d’or
• Les Bouddhas géants de Pegu

L’ouest
• Mrauk-U, ancienne capitale du dernier royaume d’Arakan
• Croisière sur le fleuve Ayeryarwady

L’est
• Le canyon de la Salouen
• Ken Tung et les ethnies du triangle d’or (rando)

Activités disponibles
• Ballade à dos d’éléphant
• Petits treks
• Visites culturelles
• Croisières
• Méditation

Les conditions de voyage au fil des saisons

Le pays se visite toute l’année.
La meilleure saison se tient d’octobre à février, les premiers mois de la saison sèche. De mars à mai, les températures sont plus élevées (fin de la saison sèche).
La saison des pluies dure 3 mois, de juin à septembre. Durant cette période, on ne pourra pas envisager de séjour balnéaire (la plupart des hôtels sont fermés), ni les régions difficiles d’accès en raison de l’état des routes qui deviennent alors boueuses (comme Sittwe Mrauk U, Mergui, Moulmein).

Transports locaux

Les vols intérieurs, ainsi que les véhicules disponibles se sont nettement améliorés durant les 2 dernières années, les amenant à un niveau équivalent aux autres pays de la région.
Le train est un moyen pittoresque de voyager sur certaines courtes portions, mais n’est pas un moyen de transport suffisamment fiable ou confortable. Ceci est voué à s’améliorer dans les années à venir, avec l’aide d’un fonds d’investissement japonais.
Les routes sont dans un état plutôt satisfaisant et ont tendance à s’améliorer. La bonne couverture aérienne permet de compenser certaines portions de routes trop longues.

Questions d’argent

Les traveller chèques peuvent être utilisés mais pas indispensables.
Ne payez globalement pas les petits commerçants par carte, préférez l’argent liquide.
Distributeurs dans les grandes villes.

Spécialités culinaires

Curry, soupe de nouilles au poisson sont les plats les plus populaires. Vous trouverez partour les buffets birman composé de riz, d’un curry et de nombreux plats de légumes variés. Les incontournables nouilles et riz sautés seront au rendez vous comme partout en Asie.

Shopping et artisanat local

La Birmanie offre une multitude de spécialités artisanales comme la technique de la laque, les marionnettes traditionnelles, la vannerie, tissage, les bronzes…

Approfondir

Le site d’information www.info-birmanie.org
Salouen – La petite sœur du Mékong – Vincent Ramoul, 2012
Aung San Suu Kyi, demain la Birmanie, Bührer, Levenson
Voyage en Birmanie, Michael Symes